Un marché renouvelé au parc Durocher!

Pour une deuxième année, le parc Durocher accueillera un marché public sur ses pavés. Le succès du marché en 2013 nous a encouragés, membres du Collectif Fardoche, à redoubler d’efforts pour offrir aux citoyens neuf jours de marché en 2014. Tous les samedis d’août et septembre, de 9h à 13h, vous pourrez faire vos emplettes en plein cœur de Saint-Sauveur, beau temps, mauvais temps.

Plusieurs démarches en cours

Pour les membres du collectif, l’hiver a été l’occasion de faire avancer le projet. Nous avons travaillé avec la Ville pour faire autoriser la tenue du marché au parc Durocher, et nous avons développé des partenariats qui nous aideront à acquérir le matériel nécessaire et à embaucher un employé qui coordonnera le projet cet été.

Nous continuons aussi à bâtir des liens avec des organisations du quartier qui contribuent à améliorer la qualité de vie, et nous recherchons activement des agriculteurs et transformateurs qui veulent embarquer dans l’aventure. Bref, le collectif Fardoche ne lâche pas la patate… ni la tomate, ni les fromages, etc.

Diversité, accessibilité et plaisir : des objectifs pour l’été 2014

Le projet de marché est né du désir de contribuer à la vie de quartier et d’améliorer l’accès aux aliments. Pour l’été 2014, ce sont ces valeurs qui continuent à nous motiver et elles semblent rejoindre plusieurs organisations et citoyens du quartier qui apportent leur contribution au projet. Ces appuis nous aideront à atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés pour cet été. D’abord, nous voulons que le marché offre une grande diversité de produits alimentaires : légumes divers, fines herbes, petits fruits, pain, viandes, fromages, miel, etc. Nous espérons ainsi que vous trouverez au marché tout ce que vous souhaitez, en plus d’y faire des découvertes intéressantes.

Marche_40

Ensuite, nous voulons que le marché joue un rôle pour améliorer la sécurité alimentaire dans notre quartier. Pour ce faire, nous explorons plusieurs avenues avec nos partenaires: vente de produits en grande quantité, ateliers de cuisine, etc. Par ailleurs, des étudiants en sociologie à l’Université Laval réalisent actuellement une étude qui nous permettra de mieux saisir comment un marché public pourrait être une alternative aux choix alimentaires déjà existants dans le quartier, et comment ce marché pourrait également contribuer à l’animation urbaine. Les résultats de cette étude nous guideront au fil des prochains mois pour faire en sorte que le marché répond autant que possible aux attentes et aux besoins des citoyens de Saint-Sauveur.

Finalement, nous souhaitons maintenir le côté amical et festif du marché. Ainsi, des musiciens et d’autres activités seront sur place pour animer le parc durant le marché.

Vous avez hâte?

Le tout commence dès le 2 août. D’ici-là, si vous souhaitez demeurer informés, devenez notre ami sur Facebook et continuer à visiter notre site Internet.

Le collectif Fardoche, un groupe de citoyens, est parrainé par le CCCQSS et a reçu l’appui du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec et du conseil de quartier de Saint-Sauveur.

Marché Saint-Sauveur : une première expérience concluante

Cet été, un marché public a eu lieu en trois occasions dans le parc Durocher, les 10, 17 et 24 août. Projet pilote organisé par des résidents et résidentes du quartier, regroupé sous le nom de collectif Fardoche, avec l’appui notamment du Comité et du Centre Durocher, cette initiative a connu un franc succès.

Une première expérience concluante

Plus de 2000 visiteurs, si on cumule les chiffres des trois éditions, ont pu s’approvisionner en fruits, légumes, pains, viandes et autres denrées, au son de l’accordéon et des rires d’enfants.

Les producteurs étaient pour la plupart issus de la grande région de Québec. Des artisans de la ville de Québec, comme le Pied Bleu, la Boule-Miche ou encore la coopérative Les Grands Rangs, étaient également présents.

La plupart des exposants présents n’en étaient pas à leur premier marché public, et ils ont été ravis de l’accueil que leur a fait le quartier. La demande était au rendez-vous. L’offre également, avec évidemment des ajustements à faire afin de trouver le bon équilibre de diversité.

Des organismes communautaires se sont aussi joints aux exposants, afin de sensibiliser la population à l’agriculture urbaine, le compostage domestique ou l’implication citoyenne.

Prendre goût au quartier

Les trois événements ont clairement démontré qu’un marché pouvait jouer son rôle de tisseur de liens, en rapprochant les producteurs des gens du quartier, mais aussi en offrant l’occasion de retrouver des voisins, des connaissances, des amis, de prendre une pause entre deux étals et d’échanger les dernières nouvelles. Selon l’étude maison, plus de 90% des visiteurs provenaient du quartier Saint-Sauveur.

Beaucoup de jeunes familles ont profité du soleil pour passer du temps au marché : les enfants jouant dans les modules de jeux ou s’agglutinant autour des musiciens, improvisant des pique-niques à partir de victuailles achetées sur les étals, discutant autour d’une tasse de café. L’enthousiasme était véritablement palpable : que de sourires sur les visages !

Ce marché a suscité un sentiment de fierté pour les résidents du quartier, fierté de leur appartenance à Saint-Sauveur. L’objectif de contribuer à « Prendre goût au quartier », comme l’annonçait le slogan de la bannière, a été atteint. De nombreux citoyens ont remercié chaleureusement les organisateurs sur place, à travers les sondages réalisés, ou encore sur la page Facebook de l’événement.

Vers un marché hebdomadaire en 2014

Les organisateurs souhaitent poursuivre sur cette lancée et travaillent pour que le marché prenne vie de manière hebdomadaire au cours de l’été prochain. Bien sûr, il reste encore beaucoup de travail pour y parvenir : démarches administratives, sélection des exposants, peaufinage de la formule. Il faudra aussi travailler fort auprès de la Ville pour résoudre le problème de zonage qui pourrait entraver le développement du projet. Autant de défis qui seront relevés par le collectif Fardoche au cours des prochains mois, afin de redonner à Saint-Sauveur son marché public.

Le collectif Fardoche est ravi de la réception positive de son initiative et remercie tous ceux qui l’ont encouragé.

Pour vous tenir informés de l’évolution du projet, consultez notre site Internet  ou encore la page Facebook www.facebook.com/MarcheSaintSauveur. Des commentaires? Des suggestions? N’hésitez pas à nous écrire à marche.quartier.stsauveur@gmail.com.

Venez rencontrer les Urbainculteurs au marché

Le samedi 17 août, les Urbainculteurs auront un kiosque au marché Saint-Sauveur. Venez les rencontrer!

les urbainculteurs

Depuis 2009, les Urbainculteurs font la promotion du jardinage et de l’agriculture urbaine, en contenants et en pleine terre, à Québec et au Québec. Leurs activités comprennent la formation (conférences, événements), l’accompagnement pour la réalisation de projets ainsi que la vente de végétaux et produits de jardinage.

Découvrez leurs réalisations devant l’Assemblée nationale, à la microbrasserie la Barberie, au Domaine Cataraqui et dans bien d’autres sites!

Pour plus d’informations :
www.urbainculteurs.org
www.facebook.com/LesUrbainculteurs

URBAINCULTEUR, TRICE [yRbɛ̃kyltoer, tʁis]. n. (2009 ; de agriculteur et urbain) | 1° Organisme à but non lucratif voué à la promotion du jardinage et de l’agriculture urbaine. Pensée favorite : “L’utopie d’aujourd’hui est la réalité de demain” (Victor Hugo) | 2° ext. (par) Toute personne qui s’adonne à cette activité formidable dans les nombreux espaces urbains inutilisés. Un urbainculteur ne cultive pas seulement des légumes, fruits, fines herbes, fleurs ; il fait aussi pousser le verdissement urbain, l’embellissement de son cadre de vie, le lien social, le plaisir de jardiner… entre autre riches et nombreuses récoltes ! L’urbainculteur, une espèce en voie de réapparition…

Lancement du marché Saint-Sauveur : un événement qui rallie la communauté

Aujourd’hui a lieu la toute première édition du marché Saint-Sauveur, au Parc Durocher, (290, rue Carillon, dans l’arrondissement La Cité-Limoilou).

Marché Saint-Sauveur - Inauguration
« Nous avons eu un écho très positif des citoyens au cours des dernières semaines, nous espérons que ceux-ci vont prendre goût au marché et se l’approprier », déclare Renaud Sanscartier, porte-parole du Collectif Fardoche.

Ce marché regroupe une dizaine d’entreprises, dont des producteurs des alentours de Québec, et des commerçants de la ville même.

Les citoyens peuvent y trouver légumes, fruits, pain, viandes, charcuteries, miel, sirop d’érable, fines herbes… ainsi que des informations sur le jardinage urbain.

Marche_11
« Pour contribuer à l’ambiance conviviale du marché, un accordéoniste et une maquilleuse pour enfants sont également présents parmi nous. Nous souhaitons ainsi que le marché soit un lieu de rencontres pour les résidents du quartier » poursuit Renaud Sanscartier.

Le comité de citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur (CCCQSS) soutient depuis le début cette initiative. « Nous sommes heureux de nous associer au collectif Fardoche pour inaugurer ce marché. Nous apprécions qu’on offre aux gens de notre quartier des services de proximité de qualité et des produits du terroir » déclare Michel Desrochers, vice-président du CCCQSS.

Le marché bénéficie de l’appui de Madame Annick Papillon, députée fédérale de Québec.

Annick Papillon
Selon madame Papillon « Cette renaissance d’un marché public au cœur de Saint-Sauveur témoigne une fois de plus de la vitalité de ce quartier. Je suis persuadée que l’événement sera une grande réussite et je ne peux que féliciter et encourager cette initiative citoyenne ».
Geneviève Hamelin
La conseillère municipale du district de Saint-Sauveur, Madame Geneviève Hamelin, soutient également le projet : « J’ai appuyé ce projet dès le départ, car celui-ci permet de sensibiliser les citoyens sur l’importance et les bienfaits, tant écologiques qu’économiques, de l’achat local. Ce mode de consommation est en pleine expansion et tant mieux! C’est aussi un évènement original et varié qui animera notre quartier! »

De nombreuses organisations du quartier ont soutenu cette initiative citoyenne, qui vise à améliorer l’accès à des aliments frais tout en créant un lieu d’échanges qui rendra la vie de quartier plus dynamique.

Le Collectif Fardoche remercie chaleureusement les principaux partenaires et commanditaires qui rendent possible cet événement, soit la Ville de Québec, le Centre local de développement de Québec, Monsaintsauveur.com et le conseil de quartier de Saint-Sauveur. Les organisateurs ont reçu une contribution financière de 500 $ de la Direction régionale de la Capitale-Nationale du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation afin de soutenir le marché Saint-Sauveur à travers la Campagne régionale Aliments du Québec, toujours le bon choix!

Rappelons que le marché a été mis sur pied par le Collectif Fardoche, un groupe de citoyens du quartier. Celui-ci est parrainé par le Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur (CCCQSS).

Pour plus d’informations : marche.quartier.stsauveur@gmail.com

Le Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur au marché

Le Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur (CCCQSS), parrain du projet de marché public, sera présent ce samedi 10 août au marché Saint-Sauveur.

Né en 1969, le Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur est issu de la volonté de résidents et résidentes de se regrouper afin de défendre leurs droits et leurs intérêts dans le quartier.

Depuis plus de 40 ans, il est à l’écoute des besoins des gens du quartier et sans cesse à l’affût des changements qui influencent leur qualité de vie.

À l’heure actuelle, le Comité lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale en s’intéressant aux enjeux de logement, d’aménagement urbain, d’animation de quartier, et plus encore!

CCCQSS

Pour plus d’information sur le Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur : www.cccqss.org

Les AmiEs de la Terre au marché

En plus des producteurs, le marché public de Saint-Sauveur accueille plusieurs organismes communautaires à caractère écologique et social. Le samedi 10 août, vous aurez notamment l’occasion de rencontrer les AmiEs de la Terre de Québec, qui présenteront « Sauve ta bouffe« ,  leur projet antigaspillage alimentaire.

Fondé en 1978, le mouvement écologiste des AmiEs de la Terre de Québec (ATQ) a pour mission la construction collective d’une société écologiste.

« Une société écologiste en est une qui respecte l’environnement naturel et l’environnement social des personnes. Sa création repose sur l’adoption de quatre principes essentiels : la diversité, l’autogestion, la sagesse et l’équité. »

Dans la perspective d’écologie sociale des AmiEs de la Terre, il leur apparaît primordial de comprendre et d’analyser les problèmes environnementaux et sociaux en remontant aux racines mêmes des inégalités entre les humains et la planète, entre le Sud et le Nord et entre les hommes et les femmes.

amies de la terre de québec

Afin de réaliser ce grand projet politique et social, les ATQ permettent aux citoyens de défendre collectivement leurs droits à un environnement sain, de se doter d’une éducation populaire et de développer des alternatives aux modèles actuels. Celles-ci se doivent d’être réalistes, concrètes, respectueuses de l’environnement naturel et social et visent des changements individuels ainsi que collectifs.

Pour plus d’informations sur les AmiEs de la Terre : www.atquebec.org

Pour en savoir plus sur  le projet Sauve ta bouffe : www.sauvetabouffe.org

Le marché Saint-Sauveur, prendre goût au quartier

C’est avec enthousiasme que le Collectif Fardoche invite la population à un marché d’été qui aura lieu les samedis 10, 17 et 24 août 2013, au Parc Durocher dans le quartier Saint-Sauveur. Le marché se déroulera de 9 h à 13 h, beau temps mauvais temps.

Le marché regroupera quelques producteurs de légumes et fruits, de viandes, de charcuteries, une boulangerie, et des kiosques d’information sur le jardinage urbain. Des producteurs de miel et de sirop d’érable seront présents une journée chacun. En plus de quelques notes de musique, il ne reste plus qu’à accueillir les citoyens pour créer une ambiance chaleureuse typique de plusieurs marchés publics.

Cette année, le marché se tiendra à trois reprises, mais la population sera le baromètre pour savoir si un tel marché peut avoir lieu toutes les fins de semaine de l’été 2014.

« Nous encourageons donc les résidents du quartier à venir en grand nombre et à s’approprier cet événement » mentionne Renaud Sanscartier, porte-parole du Collectif Fardoche.

Un stationnement pour les visiteurs est situé tout près, au coin des rues Carillon et Saint-Vallier, et celui-ci est gratuit les fins de semaine. Nous encourageons les gens à venir en vélo, à pied ou en autobus (les autobus 1 et 80 font un arrêt devant le Parc Durocher).

De nombreuses organisations du quartier ont soutenu cette initiative citoyenne, qui vise à améliorer l’accès à des aliments frais tout en créant un lieu d’échanges qui rendra la vie de quartier plus dynamique.

Le Collectif Fardoche remercie chaleureusement les principaux partenaires et commanditaires qui rendent possible cet événement, soit la Ville de Québec, le Centre local de développement de Québec, Monsaintsauveur.com et le conseil de quartier de Saint-Sauveur. Les organisateurs ont reçu une contribution financière de 500 $ de la Direction régionale de la Capitale-Nationale du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation afin de soutenir le marché Saint-Sauveur à travers la Campagne régionale Aliments du Québec, toujours le bon choix !

Rappelons que le Collectif Fardoche est un groupe de citoyens du quartier parrainé par le Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur (CCCQSS) qui développe le projet de marché depuis le temps des fêtes.

Pour plus d’informations : marche.quartier.stsauveur@gmail.com